Pensionnat Phoebe V.2
 

Partagez | .
 

 Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Membre du CE

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 22
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t133-sayuri-h-kiyomizu-debarque-termine
Race : Phoque polaire
Information:

MessageSujet: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Sam 2 Nov - 23:59




Sayuri Harue Kiyomizu


Sayrui Harue Kiyomizu ; 16 ans et 07 novembre 1997 ; Hétéro ; élève japonaise (membre du CE pour Lynde) ; Classe 2 - Cycle C ; Aquatique : phoque polaire


DON : Hydrokinésie : un seul aspect du don présent.

Transformation d'une source d'eau en brouillard ou brume :
- utilisable en cas de nécessité absolu (même si elle l'utilise pour fuir les autres)
- la brume utilise moins d'énergie que le brouillard dû à sa composition plus minime
- demande une présence d'eau afin de pouvoir créer cet aspect. Sachant que la brume et le brouillard ne peuvent aucunement se créer sans source, donc impossible de les faire apparaître si il n'y a aucune présence d'eau
- la brume requiert moins d'eau que le brouillard
Type :
- brume/brouillard arctique : demande une température froide de l'eau ou de l'air

PERSONNALITÉ SUR TON AVATAR :
Code:
Eiri ; Sayuri H. Kiyomizu


♣ Description :
Physiquement, je suis plutôt grande. J'ai 16ans et je dépasse la moyenne. J'ai de longs cheveux châtains clairs qui coulent jusqu'au niveau de mes hanches. Mes yeux argentés ressortent et ne laissent pas voir l'animal aux yeux bruns enfouis en moi. Mes longs cils les font ressortir davantage, mais ma frange vient quelques fois les cacher. J'ai un long cou fin et une oreille percée de partout. J'aime porter des vêtements qui pourraient déranger certains mais qui me font me sentir moi-même. Ma forme hybride ne laisse pas entrevoir grand chose sur mon aspect animal. Mes sourcils sont petits et représentés de trois petits points. Tandis qu'une légère petite moustache est présente entre mes lèvres et mon nez. Exactement située au même endroit que sous ma forme animale.

Lorsque je me transforme en phoque polaire, je me retrouve en position ventrale, fourrure blanche et épaisse me recouvrant entièrement. Cette fourrure nous permet, à ma race, de se confondre parmi la blancheur de la neige afin de se cacher de nos prédateurs. Deux nageoires antérieures poursuivies de longues griffes permettent de me déplacer et de me diriger sur la terre ferme. Alors que mes nageoires postérieures me servent à me propulser lorsque je suis dans l'eau. Mes oreilles sont remplacées par des trous auditifs, ce qui me permet d'entendre aussi bien sur terre que dans l'eau. Les moustaches quant à elles, sont très sensibles et m'aident à reconnaître mes proies, même sous ma forme hybride.

La vie n'a pas été très tendre avec moi, d'où cacher mes faiblesses derrière mon apparence. Je ne suis pas froide envers les autres, non. Je suis solitaire. La solitude est la seule amie qui me comprenne vraiment. Mon cœur dénué de tout sentiment autre que la tristesse dont mon âme est emplie. Je suis tout simplement vide de mon passé, et vide de mon présent. Que me réserve alors mon avenir ? Je suis un phoque polaire, tout comme lui se cache parmi la pureté de la neige, moi je me cache des autres parmi une épaisse fumée d'eau. Un monde à moi, qui m'appartient, celui de ma pensée ...


♣ Dossier du Pensionnaire :

Canard ou Mouton ? Peut-être aucun des deux :3
Viande ou poisson ? Poisson ♥
Si vous étiez un légume ? Un piment
La couleur de votre serviette ? Blanche ..  
Vos phobies ? Des ours  
Si on vous annonce que vous mourrez dans moins de 5 minutes ? Je viole la première personne qui vient *o* Je plaisante, j'en sais vraiment rien ...  
Vous dans quinze ans ? Toujours aussi canon et solitaire .. Peut-être avec un chat hé hé x)


♣ Votre histoire :
Je suis née en automne, plus précisément le 07 novembre en l'année 1997. Naissant dans une famille très aimante et attentionnée envers moi, j'ai plutôt bien vécu mes premières années passées à la maison. Ma mère me portant toute son attention et mon père étant présent autant qu'il le pouvait malgré son travail. Ma mère fut très bonne et était également une excellente femme au foyer. A la maison, tout était ordonné et soigné, tout comme elle l'était. J’aimais mes parents et j’aimais également ce petit cocon familial dont j’étais le centre.

A mes trois ans, j’étais une jolie petite fille. Ma mère adorait me faire enfiler diverses petites robes qui me mettaient souvent mal à l’aise mais qui la comblaient de joie. Je ne pouvais rien répondre face à cette femme qui remplissait le début de ma vie de bonheur. Mon père aimait aussi cette ambiance qui régnait au sein de notre famille. J’ai commencé à aller à l’école, plutôt fière d’être enfin devenue une grande fille. On a tous nos joies étant petits, de faire nos premiers pas à l’école. Contrairement à d’autres enfants, je n’ai pas pleuré, j’étais une grande fille après tout, et les grandes filles ne pleurent pas. Je ne pourrais en dire autant de ma mère, qui craqua dès que j’eus passé les portes de l’école. Je lui avais délicatement posée un doux baiser sur sa joue avant de me retourner, mon petit cartable sur le dos vers mes autres camarades.

Je continuais de grandir, dans cette chaleureuse aura de bien-être. J’atteignis rapidement l’âge d’entrer dans une école supérieur. On dû aussi déménager, mon père ayant été muté ailleurs. Disant à contrecœur un dernier au revoir à mes anciens amis et camarades, je partis vers une destination alors inconnue. Nous avions déménagé en ville.  C’était une vue très différente de celle que j’avais auparavant. Ces grands bâtiments qui dépassaient les nuages, je n’en avais encore jamais vu. Nous nous éloignions alors du centre, nous nous installions dans un quartier plutôt tranquille. De belles petites maisons. Ne croyez pas que nous étions riches. Non, une maison, pour une classe assez aisée, je dirais. Mais alors qu’un soir mon père rentrait du boulot, il eut un accident. Ce qui chamboula entièrement ma vie. Ce soir-là, c’était le soir de mon anniversaire. Mon père devait récupérer le gâteau et rentrer tôt. Mais il n’est jamais rentré. Ma mère fut contactée par l’hôpital qui lui avertit de la situation. Elle me prit par la main et se précipita chez la voisine. Elle la supplia de me garder cette nuit et partit. Je ne la revis que le matin. Ses yeux étaient bouffis, son regard lointain. Quelques jours plus tard, elle m’habilla d’une robe noire. Je voyais bien qu’elle se forçait à sourire et qu’elle me regardait avec tristesse. Ce n’est pas parce qu’on est enfant qu’on ne comprend pas … Nous nous sommes ensuite rendus à une cérémonie. Beaucoup de gens étaient présents, certains que je ne connaissais pas. Des parents éloignés étaient aussi venus présenter leurs condoléances à ma mère et moi. Je ne savais pas très bien ce qu’il se passait, mais je me sentis triste et pour la première fois je pleurai.

Ce ne fut que lorsque je sentis le vide de la présence de mon père que je me rendis vraiment compte de la réalité. Tout ce petit halo de bonheur, évaporé en si peu de temps. Ma mère continuait de me combler d’amour. Mais je savais au fond qu’elle ne guérirait pas entièrement. A l’école, je devins plus distante avec les autres, et finis par couper les ponts avec les quelques amis que je m’étais fait. C’est là que je commençais à développer mon don. Il me servait à fuir les autres, mais il me faisait mal … A la fin, la seule personne à qui je parlais encore fut ma mère. Mais plus je grandissais, plus je culpabilisais et me sentais coupable.

Mes quatorze années arrivèrent bien lentement. J’étais une élève studieuse, mais peu sociable. J’évitais tout contact avec la société, même quand il s’agissait de faire quelques courses. Ne pouvant plus vivre dans cette situation, j’incitais ma mère à aller vivre chez ma grand-mère. Je sais qu’elle se sentirait mieux une fois là-bas et commencerait à penser à autre chose. La seule chose que je lui demandais en retour fut de m’envoyer dans un pensionnat. Elle le fit. On attendit la nouvelle année pour se séparer l’une de l’autre. Comme le premier jour où je fus scolarisé, je ne lui laissai qu’un tendre baiser sur sa joue. Ce fut de cette façon que chacune s’éloigna de son côté. L’entrée au pensionnat me parut au départ assez bizarre. Je n’avais pas l’habitude de côtoyer autant d’élèves et de dormir à l’école. J’eus du mal à m’adapter. Mais tant que personne ne venait me parler, ça m’allait.

Les années s’écoulèrent. Je voyais ma mère pendant les vacances, le reste du temps, je restais au pensionnat. Évitant les autres comme toujours et me réfugiant dans des endroits peu peuplés. Mais l’année de mes seize ans, un évènement vint encore interrompre ma routine. En effet, le pensionnat dans lequel je me trouvais fut envahi et dévasté. Ne pouvant répliquer et me sentant impuissante à cette menace, je décidais de garder refuge hors de portée de toute attaque, de tous champs de visions. J’étais seule et inutile. Je fuyais encore une fois comme une lâche. Je me protégeais encore grâce à mon don. Je restai ainsi quelques temps, je ne sais pas combien exactement, mais ça me parut long, très long. Une fois hors la menace éloignée et les pensionnaires hors de danger, nous nous sommes rassemblés afin de savoir ce qu’on allait advenir. Il fut décidé que pour éviter de nouveau toute attaque de ce genre, nous devions nous « isoler ». Nous avons alors été envoyés sur une île où un autre pensionnat nous attendait. Nous avons été accueillis par des étrangers, des anglais plus précisément. Nous ressemblions à des sinistrés qui se réfugient ailleurs. Je me sentais vide et faible. J’avais aussi également peur. On ne sort pas indemne d’un incident pareil. Le don de notre nouveau directeur nous permet de communiquer avec les autres élèves. Mais personnellement, il ne me servira à rien … J’ai été seule ces dernières années, ça ne changera pas.

Une nouvelle vie m’attendait entre ces murs, mais ça, je ne le savais pas encore.


Derrière l'écran
Alors vu que vous voulez tout, bah je vais tout dire hé hé ;p Mon prénom commence par la lettre M et veut dire bienvenue en tahitien. Je sais, on s'en fout. Bref, belle blonde aux lèvres pulpeuse /MUR/ Oki, je mens plus, promis. Petite brunette mesurant 1m58 et faisant du 37 en pointure, taille de soutient-gorge /censuré/ et couleur de culotte saumon (vous avez demandé, je dis). 17ans, vierge, adore le chocolat. Bref, passons les détails x)
Et je veux la secte Citron Hallucinogène !! :3
- code copyright Believe de http://www.artsoul.fr -



Niah, petit rp-test :

Je sortais de la maison pour me balader, comme chaque samedi. Je marchais longtemps sur le trottoir. Je regardais les peu de personnes matinales présentes. Évitant leurs regards et d'être trop près d'eux. Des fois, j'accélérais la cadence afin d'éviter les endroits trop encombrés. D'autres fois, je ralentissais et prenais le temps d'observer les bâtiments longeant le parc. J'entrai alors, par habitude, dans celui-ci. Une fois à l'intérieur, mes pas faisaient crépiter les petits cailloux et l'air s'engouffrait légèrement à travers mes cheveux laissant une douce odeur de shampoing dans l'air.

Avançant encore de quelques mètres à hauteur d'un banc, j'inspirai profondément avant de m'y asseoir. Je croisai les jambes et m'inclinant en arrière pour me poser, je fermai les yeux afin d'obtenir un moment de sérénité. L'air ce jour là était frais, les feuilles des arbres se balançaient, l'eau de l'étang frémissait. Quel son mélodieux pour l'ouïe. Puis un bruit plus proche m'arrêta dans mon écoute. Il était brut et vraiment trop proche de l'endroit où je me trouvais. N'aimant pas cette sensation, je me relevai alors instantanément. Je découvris alors un homme d'une quarantaine d'années qui me fixait de ses yeux bruns et sombres. Il me lança un regard à faire trembler un écureuil et après un moment d'hésitation me lança un :

- Excusez-moi, vous n'auriez pas vu une jeune fille de votre âge, blonde portant un pantalon noir et un haut rose bonbon ?

Je hochais la tête de gauche à droite indiquant que je ne l'avais pas aperçu. Il grommela quelques mots que je ne pus comprendre. Mais son aura meurtrière ne me rassurait guère. Je décidai donc de le suivre. Je le laissai prendre de l'avance sur moi, et faisant mine de me promener et de m'enfoncer dans le parc, continuai d'observer l'étrange individu. Il finit par crier quelque chose que je ne compris pas, mais en regardant bien l'endroit où il se précipitait avec tant d'ardeur, je pus apercevoir une jolie jeune fille. Ses cheveux étaient d'un joli blond. Cependant, elle paraissait sale. Quand l'homme s'approcha d'elle, elle eut un mouvement de recul. Je décidai donc de me rapprocher mais de façon à ne pas me faire repérer. Puis voyant mieux la scène, je vis l'homme se diriger avec fureur vers la demoiselle. Celle-ci essayait de rester debout, mais il semblait qu'il ne lui restait que peu de force. Elle manqua de trébucher à plusieurs reprises. Mais son assaillant gagnait du terrain. Dans un élan, tout mon être bouillonna, l'eau fraiche du matin présente en tant que rosée ou encore provenant de l'étang se rassembla autour de moi en formant un épais nuage que j'expédiais alors vers ma cible. J'espérais au fond, que ça marcherait. C'était une opportunité pour elle de fuir ou de rester le temps que son agresseur parte. Mais si il n'était pas décidé à partir, je fatiguerai et mon brouillard s'évaporera.

A la vue de l'étrange nuage qui venait d'apparaître, l'homme s'arrêta. Il évalua la situation. Puis craignant que se soit trop dangereux pour lui recula de quelques pas. Je savais au fond de moi que la fille, effrayée, ne tenterai pas de sortir. Et l'homme qui en avait après elle, ne pouvait me voir d'où je me tenais. Il patienta quelques instants, hésitant à se risquer dans ce manteau brumeux. Finalement, après un râle épais et une insulte envoyée au vent, il partit à l'opposé. Vérifiant qu'il était à présent hors de portée et qu'il ne pourrait nuire à la jeune fille, je décidai de dissiper mon brouillard, soulagée. Je me sentais plus fatiguée que ce matin, mais rien d'alarmant. Après tout, ce n'était pas la première fois. Je m'approchais de l'adolescente et proposai mon aide qu'elle accepta volontiers.


Dernière édition par Sayuri H. Kiyomizu le Mar 19 Nov - 23:49, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Ven 8 Nov - 21:23

Bienvenue :3 (même si c'est déjà dit depuis un moment)

Nous attendons la fin de ta fiche x3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 144
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 21
Localisation : Là où tu n'es pas. La tête dans les nuages ou les pieds sur terre. Peut-être bien dans une poubelle tant qu'à faire. 8D Ne cherche jamais loin, je peux très bien être juste derrière toi et commettre quelque chose que tu regretteras amèrement. Un conseil : Ne croise même pas mon chemin. Je suis la personne qui te tuera. ~

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t98-castiel-kay-fini
Race : Okami.
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Sam 9 Nov - 17:47

Bienvenue à toi. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 02/11/2013
Age : 22
Localisation : Quelque part

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t133-sayuri-h-kiyomizu-debarque-termine
Race : Phoque polaire
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Jeu 14 Nov - 23:37

Merci =D et me reste plus que l'histoire hé hé ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 49
Date d'inscription : 27/10/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : requin
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Ven 15 Nov - 1:52

Merci qui pour le don hein ? :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elève Anglais

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Terrien - Lionne
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Ven 15 Nov - 7:19

Bienvenue :)

J'ai hâte de lire la fin de ta fiche, j'aime beaucoup ton personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Lun 18 Nov - 21:44

WEESH. BIG LOVE.
(Je suis parfaitement dans les temps pour te souhaiter la bienvenue ~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   Mer 20 Nov - 9:46

Ton don de puissance est de 4 ! merci de bien te recenser

Congratulations !

Sèche tes larmes de joie, Invité, et va à la conquête du forum ! Tout d'abord, si ce n'est déjà fait, va te chercher un visage. Et passe par pour recenser ton don ! Ouvre également une fiche de liens, afin que les membres puissent venir réclamer des liens avec toi. Ensuite, passons aux choses sérieuses !
Tu créeras un journal pour préparer l'évolution de ton personnage et y accueillir d'éventuels demandes de RP. Toutefois, tu poux aussi te prendre au jeu du hasard et venir ici !
Quant au flood, c'est par là ! Enfin, n'oublie pas de remplir ton profil et ta feuille de personnage ! Encore bravo et bon jeu parmi nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sayuri H. Kiyomizu débarque [Terminé] ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un gros ours débarque ~ [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: Administration et plus. :: Votre personnage :: Présentations validées-