Pensionnat Phoebe V.2
 

Partagez | .
 

 [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elève Japonais

avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 09/03/2014

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t194-terminer-histoire-sur-un-carnet-duscisio
Race : Once blanc
Information:

MessageSujet: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 14:06




Duscisio Balibe


Duscisio Balibe ; 16 ans, 16 mai 1997 ; Hetero ; Elève japonais ; Cycle C - Classe 2 ; Once blanc - Terrien ;


DON ; Duplication d'objet matériel non vivant
Inconvénient :
- Ne peux l'utiliser que quand il parle. Et comme il parle très rarement vous n'aurait pas l'occasion de le voir l'utiliser deux fois dans la même journée.
- Peut être dangereux suivant l'objet dupliqué, d'où le fait qu'il ne veut pas trop l'utiliser quand ses sentiments sont qualifiés de mauvais.
- Chaque parole est source de son don car celui ci se contrôle par la voix. Il ne peut donc parler comme n'importe qui à cause de cela. D'où son carnet.
- La taille ne peut pas dépasser de trop gros volume. En général, il n'est pas aller plus loin qu'un objet tranchant comme une épée. L'une de ses passions.
- Doit toucher l'objet en question.
Avantages :
- Il peut faire léviter les objets dupliqués sans quoi cette capacité n'aurait pas vraiment d'utilité autrement.
- Limité à six duplications. Pourquoi un avantage ? Parce que c'est une limite tout à fait raisonnable pour brider cette capacité et donc un danger potentiel en moins.
PERSONNALITÉ SUR TON AVATAR ;
Code:
Spiral ; [i]Mizushiro Hizumi[/i] ; Duscisio Balibe


♣ Description : Imaginer que ses surnoms n'existe pas pour rien. Surtout celui qui se prononce Albinos, car Duscisio est un authentique albinos comme il est peu commun d'en voir. Les caractéristiques commence par une peau d'une extrême pâleur, comme la neige, ses yeux se baissant souvent au sol quand il marche en ville sont de couleur rouge sang et enfin présente une pupille fendu en leur milieu. Pour finir par reconnaître un albinos il suffit de contempler ses cheveux mi-long d'un blanc argenté au soleil.
Mais qui dit albinos dit fragilité et dit se cacher du soleil. L'astre du ciel lui provoque des insolations et donc des évanouissements. Bien sûr au vu qu'il voyage seul il est hors de question que cela arrive, alors pour contrer il reste à l'ombre...
Donc de plus, il possède une cape sur les épaule, légère, vous le verrez toujours avec une cape d'une couleur différente. Cape possédant une capuche afin de cacher du soleil la partie la plus vulnérable, c'est-à-dire la tête.
Son style de vêtement est sinon assez banale, un peu vieillot parfois en remplaçant la cape par un béret gris, laissant sa tête mieux découverte et plus aérer. Idéal pour les journées chaudes.
Question relation humaine Duscisio est quelqu'un de fermer mais utilise souvent les expressions de son visage pour s'exprimer. L'albinos n'hésite jamais à bien énoncer se qu'il pense à haute voix, enfin à haute voix, c'est vite dit... Il ne parle jamais et jamais est un bien grand mot quand on sait qu'il porte toujours avec lui un carnet où il écrit se qu'il veut communiquer. Enlevez-lui ce carnet et vous ne le verrez plus vous parler. Ce qui serait dommage, car après tout, il peut être absolument adorable.
Pour prendre exemple, il est plus à défendre autrui – surtout les jeunes filles – avant de penser à sa propre santé. Il se peut parfois que cela en résulte par un évanouissement ou un simple malaise.
Les efforts physiques ne sont pas son cru non plus. Bien que son essence animal soit l'once blanche, ses traits humains sont un principal handicap comme l’impossibilité de faire trop de sport, voir pas du tout. N'aimant pas en faire en classe, il reste sur le côté avec pour excuse sa sensibilité au soleil et sa fragilité naturel. Et pour les jours couvert... là c'est plus facile mais sans plus...
Duscisio est par contre très farouche. Il sait se défendre malgré qu'il ne se laisse pas approcher, et quand quelqu'un s'approche de trop prêt sans montrer agressivité... pourrait toujours s'en méfier. Par contre, ce gros chat est donc comme déjà dit très protecteur. Se balade de temps en temps avec une petite dague émoussé donc il s'en sert pour tenir éloigner tout agresseur. Car oui, Duscisio à défaut de griffe possède une grande passion pour se qui est arme blanche, une sorte de griffe que les humains d'autrefois utilisait pour se défendre, plus élégante que les armes à feu. Sa pratique au kendo lui permet d'avoir le sabre d’entraînement en main principalement quand il va et revient du cours.

Comment est t-il en classe ? Silencieux, si j'ose dire. Ne pouvant répondre aux questions oralement, et souvent obliger de le rappeler, il ne montre comme à son habitude son carnet pour répondre. Autrement c'est quelqu'un qui lit beaucoup sans vraiment travailler avec tact. Se contente de faire se qu'il y a à faire. C'est tout de même un bon élève qui parle... enfin écrit parfaitement le japonais comme l'anglais. Mais les kanjis sont plus faciles à utiliser sur son carnet.


♣ Dossier du Pensionnaire :

Canard ou Mouton ? Mouton
Viande ou poisson ? Les deux mon capitaine
Si vous étiez un légume ? Noix de coco mais c'est un fruit...
La couleur de votre serviette ? Gris clair  
Vos phobies ? Les grandes foules  
Si on vous annonce que vous mourrez dans moins de 5 minutes ? « écrit sur son carnet » vos menaces n'ont aucun effet sur moi... 
Vous dans quinze ans ? Écrivain célibataire où toutes les femmes lui cours après...


♣ Votre histoire :::
Vous qui lisez ceci, vous demandez sûrement pourquoi écrire un récit de ma vie aussi ennuyante que possible. J'ai aujourd'hui 17 ans et je m’apprête simplement à entrer dans un établissement dont je ne connais absolument rien. Mes parents ont décidé de m'y inscrire, sans me donner la moindre raison. Si j'écris ceci sur cette lettre c'est uniquement pour laisser une petite trace pendant que je voyage en avion vers ce dernier où une vie nouvelle m'attend.
Mais par où commence que par le commencement du pourquoi je vais là-bas ?
Et puis, il y a l’hôtesse qui m'interromps de temps en temps pour savoir comment je vais. Je ne pouvais que sourire, un faux sourire, alors que je ne savais même pas se qui m'attendait maintenant. Mon pays natal a été soumis à une guerre qui n'aurait jamais dû exister. Comment je pouvais être en sécurité là-bas ? Tient, c'est peut-être pour ça que je vais dans ce pensionnat...

Tout commença aussi loin que je m'en souvienne à ma naissance, mais comment raconter quelques choses dont je ne sais absolument rien ? Alors autant commencer au moment de ma première scolarité.
Il faisait chaud à cette époque de l'année. Insupportable pour moi. Je devais faire face à un soleil brûlant et suffocant à chaque fois que je respirais. Je déteste la chaleur, aujourd'hui obliger de rester cacher sous une sorte de cape ou d'un béret, à cette époque je n'avais qu'un chaperon noir. Beaucoup me regardait bizarrement par de la ma différence flagrante. Je ne pouvais que rester muet, d'ailleurs je n'ai pas beaucoup changé depuis cette époque. Dépourvu de carnet j'avais encore la possibilité de parler, mais pour dire que quelques mots car ma timidité gagnait plus que mon courage à affronter les autres qui me regardait avec mépris. Mes yeux les faisaient peur, ainsi que ma peau extrêmement blanche. La plupart des camarades de classe s'éloignait de moi, car comme eux, je ne les connaissais pas du tout.
J'ai du passé mes premières semaines seul où le silence était maître. Puis, soudainement, un petit groupe vint vers moi dont une fille. Je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie. Il n'était pas du tout là pour s'amuser avec moi, mais contre moi. Certain commencèrent déjà à me tirer le chaperon pour m'obliger à le retirer tout en se moquant que c'était un truc pour fille. Mais je m'en fichais. Je préférais me trouver ridicule que de me portez mal au soleil qui commençait déjà à frapper fort. Même avec, j'avais un risque de tomber mal à l'aise ou de m'évanouir. Rester à l'ombre était ma seule chance pour rester éveillé à regarder les autres jouer.
Le groupe me retira la capuche. Heureusement, un adulte s'interposa avant que les choses ne s'aggravent avertit par une fillette qui me souriait de loin. Je ne pouvais qu'être étonner. Au moins cette fille avait quelque chose d'agréable. Son sourire ne me marquait pas mais au moins elle était gentille. Elle me reparla le lendemain où elle devenait un peu une amie. Mais sans plus.

Tient. L’hôtesse revient me voir, uniquement pour savoir si je voulais quelques choses à manger. Je pris mon carnet et lui répondit à l'écrit, comme à mon habitude, pour lui répondre par un simple oui en indiquant du doigt et d'un signe affirmatif le paquet de bonbon qu'elle me montrait. C'était juste de quoi m'occuper l'esprit pendant que j'écris...

La seconde phase de ma jeunesse commence par une passion qui s'est éveillé pour les armes dites ancienne, la première chose qui me fut offerte sont des cours de kendos que mes parents jugent comme bon pour ma santé car me permettait de voir du monde tout en apprenant à me défendre. Avec ou sans sabre. Je les prenais régulièrement sans montrer à l'école et au collège que j'en faisais. La seule chose qui changeait chez moi était ma lancée qui s’affinait de plus en plus, sans compter la franchise à affronter le danger. Mais, pour ma part, je préférais éviter toute confrontation pouvant me blesser ou m'évanouir... Mais au moins je pouvais me défendre correctement.
Au vu de ma pratique une dague me fut offerte, juste une arme de dissuasion pour tenir éloigner les agresseurs, la lame est émoussé mais reste pointue. Par contre, je n'avais aucun droit de les emmener à l'école... Normal irez-vous en lisant ceci. Je me demande si j'aurai ce droit dans le pensionnat.

Petit pause toilette... Oui je sais c'est la phrase la moins intéressante du récit... J'ai eu mal au cœur...

La troisième phase de ma jeunesse fut marqué par la découverte de mon don, qui m'obligea à me taire pour le restant de mes jours. Enfin, tant que je l'aurai je vais devoir m'abstenir de parler afin qu'il ne se manifeste pas. Cela ne me dérange pas vraiment. Je parle déjà pas beaucoup alors si je peux garde une sorte de vœux de silence cela me permet de faire l'une des choses que j'aime le plus : Écrire. En anglais ou en japonais cela ne me pose aucun problème. Il faut dire que les romajis sont plus simple mais prenne beaucoup de place pour un seul mot... Je n'ai pas été bon à l'école pour rien jusqu'à maintenant.
Cela n'avait rien de bien compliquer. J'ai juste péter au boulon ce jour-là. Les provocations des lycéens répété depuis mon arrivée dans l'établissement m’exaspérait. Mon silence avait beau rester tel qu'il était, il ne cessait de me tourmenter pour me faire parler ou hurler. Voyant que cela ne marchait pas, ils sont passé au poing. Ils savaient pertinemment que je faisais du kendo, mais je ne voulais pas l'utiliser contre eux. Lors de mon inscription une fiche devait être rempli et je devais rejoindre un club. Je pris celui du kendo un peu pour m'afficher et éloigner les gêneurs... C'est loupé. Même si j'avais rejoints un club d'écriture cela n'aurait pas marché. L'une d'eux avec le don de télékinésie... et utilisait ce dernier pour me soulever sans effort physique et me lancer plus loin, parfois sur un sol dur ou simplement contre le mur. Personne n'intervenait, bien entendu. Le groupe en question était des plus coriaces car pendant que le meneur s'amusait avec moi les autres tenaient éloigner les curieux. Je venais du cours de kendo donc j'avais mon épée d’entraînement avec moi, la surprise ma fait perdre dans le moment le plus douloureux. J'ai eu très mal. Mon ignorance avait fini par frapper leur esprit quand j'avais sortie comme quoi il n'était qu'un incapable. Quelque chose dans le genre. Mon air supérieure sur ses simples mots que j'avais lancés en toute quiétude.
Le fait qu'il me lâche pour me donner un prochain coup fut la dernière chose qui eu a fait contre moi. J'étais hors de moi, j'en pouvais plus. Je pris mon épée de kendo me releva et lui donna un grand coup dans le ventre pour l'obliger à se replier sur lui-même. Les autres vint à intervenir. Il me fallut que de quelques mots d'un regard et d'un geste pour que mon sabre se multiplie au nombre d'agresseurs, pendant que j'étais en train de frapper une seconde fois leur meneur d'un regard terrifiant, mes oreilles d'once apparaissant au-dessus de mes cheveux blancs. J'avais des envies de meurtres, et atteins les limites du supportable. Alors je les ai mis tous à terre sans exception à l'aide de se que j'avais découvert.

C'est à partir de ce jour que mon silence fut des plus durables. Plus personne ne m'entendit parler au lycée, car après étude les mots faisait agir celui-ci. Je ne le contrôlais donc pas vraiment. Je devais faire attention à se que je disais. Le seule moyen de communication fut ce carnet que je garde encore sur moi, ou quelques phrases resteront écrite car souvent utilisé.
Les professeurs ne me trouvaient plus comme d'habitude, un élément à problème qui effrayais tout le monde... Au bout de quelques semaines je fus promu à changer d'établissement. Refusant à tout prix à étudier dans une classe, les restes des années restèrent à la maison, a étudié par correspondance. Jusqu'à que finalement le pensionnat Phoebe fut entendu par mes parents qui m'y inscrire sans me poser de questions.

Après tout ça, je ne sais plus quoi penser en fait. Je sais me défendre mais peu faire peur à quelqu'un. Je préfère rester seul... ça évite de m’attirer des problèmes...  


Derrière l'écran
Jeune homme de 23 ans, célibataire, mon nom restera le pseudo que je choisis et qui est la mien actuellement. Dusc, Dusci, ou mon pseudo entier suffit à m'appeler. N'essayez pas un surnom, on me les a déjà tous fait.
Que dire ? J'ai un travaille certes j'ai un peu de mal mais j'ai la chance qu'il soit juste deux étages plus bas et  atelier appartenant à la famille. J'ai vu beaucoup de manga, dont quelques exemples comme Shakugan no Shana, Date a Live, Higurashi no naku koro ni et Umineko no naku koro ni (qui font partit de la même série), et j'en passe des nombres.
Comme mon personnage, je suis passionné par se qui est arme blanche. N'en soyez donc pas trop étonner de mon implication à ses derniers.

Pour finir, j'ai connu le forum par l'un de vos partenaires, qui se trouve où je suis le plus actif. Devinez lequel.
- code copyright Believe de http://www.artsoul.fr -



Dernière édition par Duscisio Balibe le Mar 11 Mar - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 15:04

Bienvenue ! :B

Alors je vais faire les choses dans l'ordre:
- Le don est parfait, on voit bien les inconvénients etc...
- Dans le physique caractère, une phrase a été coupé "Sa pratique au kendo lui permet d". Il va falloir donc ajouter la dernière partie sinon c'est bon o/
- Histoire cohérente, aucun défaut chronologique.

Il faut juste ajouter la partie manquante et tu seras validé préviens moi o/

Don de puissance/contrôle 3 c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 10/07/2013
Localisation : Wonderland ~

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Panthère noire
Information:

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 16:10

Bienvenue ! Je précise juste que si ton perso est née en mai 1997 il n'a pas 17 ans mais 16 ans pour l'instant. x) Ou alors fait le naitre en début d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elève Japonais

avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 09/03/2014

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t194-terminer-histoire-sur-un-carnet-duscisio
Race : Once blanc
Information:

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 16:20

Han la bourde bête de la phrase pas finie... corrigée.
C'est ça que d'ajouter des truc par ci par là en même temps qu'écrire l'histoire.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 17:20

Bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 18:02

Bref tu es validée, mais n'oublies pas que ton perso à 16 ans avant le 16 mai prochain  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   Mar 11 Mar - 18:07

Congratulations !

Sèche tes larmes de joie, Invité, et va à la conquête du forum ! Tout d'abord, si ce n'est déjà fait, va te chercher un visage. Et passe par pour recenser ton don ! Ouvre également une fiche de liens, afin que les membres puissent venir réclamer des liens avec toi. Ensuite, passons aux choses sérieuses !
Tu créeras un journal pour préparer l'évolution de ton personnage et y accueillir d'éventuels demandes de RP. Toutefois, tu poux aussi te prendre au jeu du hasard et venir ici !
Quant au flood, c'est par là ! Enfin, n'oublie pas de remplir ton profil et ta feuille de personnage ! Encore bravo et bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminer] Histoire sur un carnet - Duscisio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: Administration et plus. :: Votre personnage :: Présentations validées-