Pensionnat Phoebe V.2
 

Partagez | .
 

 « Sweet Hour »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Professeur

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 18/05/2014

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t259-oliver-kirkland-the-cupcake-king-has-arrived
Race : Neko ~ Scottish Fold
Information:

MessageSujet: « Sweet Hour »   Mer 21 Mai - 19:59



« Sweet Hour »


Oliver & Martel

Il portait avec amour un panier de muffins. C'était un joli petit panier en osier, avec une serviette rose pâle au fond et une autre, bleue cette fois, posée au-dessus des pâtisseries. Ces précieuses petites choses étaient si délicates que même un grain de poussière pouvait les gâcher... La moitié des muffins était au chocolat, l'autre à la vanille : il fallait varier les goûts si on voulait être sûr de satisfaire tout le monde. Certains avaient des pépites de chocolat blanc ou noir, ou les deux, d'autres des petits grains de sucre... Chaque muffin était différent. Un pour chaque élève, en fonction de leurs goûts. Et, au milieu des muffins, il y avait un charmant cupcake à la vanille recouvert de glaçage rose avec des petits cœurs en sucre en guise de décoration.

Il portait avec amour un panier de muffins alors que les autres professeurs s'évertuaient à donner cours. On était en effet en plein milieu de la journée et les élèves qui ne séchaient pas étaient contraints de subir le stress quotidien des interrogations et autres exercices. En passant devant la classe de mathématiques, Oliver remarqua que le professeur frisait la crise de nerfs : le pauvre semblait ne pas supporter les erreurs que l'élève terrifié qu'il avait envoyé au tableau faisait. Notre joyeux luron leur adressa un signe de la main des plus enjoués afin de calmer le premier et d'encourager le second.

Il portait avec amour un panier de muffins et se mit à siffloter un petit air. Il avait la chance de ne pas travailler autant que les autres professeurs, en tant que prof d'arts plastiques. Son cours était une pause pour les élèves, une sweet hour, une heure toute douce et toute sucrée, comme une autre récréation. Ils pouvaient parler, manger, se lever et changer de place comme ils voulaient, les seules règles étant de ne pas élever la voix trop fort, de continuer l'exercice en cours et de ne surtout pas jurer. Avec une telle discipline, on aurait pu imaginer que les cours d'Oliver étaient de véritables défouloirs avec des crayons volant de partout, mais ce n'était pas le cas : les élèves avaient vite compris que si leur professeur leur laissait de la liberté, ce n'était pas par manque d'autorité...

Il portait avec amour un panier de muffins et entra dans la salle d'arts plastiques. On lui avait donné le droit de la décorer comme il voulait - on s'imaginait sûrement qu'il allait se contenter de quelques posters et affiches, comme les autres professeurs - et, un jour, avec l'aide des élèves, il l'avait complètement repeinte en rose. Dans le cadre du cours, qu'il s'était justifié. Mais le mal était fait : la pièce était indéniablement rose, et tant pis pour celui à qui ça ne plaisait pas. Après ça, le personnel a abandonné l'idée d'imposer des règles à Oliver. De toute façon, il ne faisait de mal à personne...

Il portait avec amour un panier de muffins et se mit à sautiller autour des bancs de ses élèves adorés, déposant une petite douceur au coin de chaque bureau. Oui, aujourd'hui, Oliver était particulièrement de bonne humeur et avait décidé de récompenser tous ses élèves, qu'ils le méritent ou non. Et, bien sûr, il garda le meilleur pour la fin et posa en tout dernier le cupcake rose sur le banc de Martel, sa petite préférée.

Il posa avec amour le panier vide sur le coin de son propre banc et prépara sa classe, bougeant les chaises d'un millimètre, redressant cette affiche, passant un rapide coup de chiffon sur les fenêtres... Il voulait que tout soit parfait. Maniaque, Oliver ? Un peu, je pense... Il plaça aussi un paquet de fils de fer sur chaque banc.

Sa besogne terminée, il alla s'asseoir à son bureau. Ses doigts frappaient le bois avec impatience et un large sourire était fixé sur son visage, comme d'habitude. Il ouvrit un tiroir, saisit un bonbon et le fourra dans sa bouche pour se calmer. Comment ça, l'excès de sucre ne calme pas les gens ? Mais bien sûr que si !

C'est alors que la sonnerie retentit. Enfin ! Il bondit de sa chaise, alla ouvrir la porte de sa classe et revint s'asseoir comme si de rien n'était, son seul sourire démesurément grand trahissant son excitation. Les élèves commencèrent à arriver par petits groupes et allèrent s'installer, lâchant des "Bonjour, M. Kirkland" en arrivant et des "Merci Monsieur, vous êtes trop cool !" en découvrant les muffins. Oliver leur répondait avec chaleur et enthousiasme, guettant la réaction de Martel quand elle verrait son cupcake. Il était certes très heureux de voir que tout le monde appréciait ses pâtisseries, mais c'était toujours la réaction de la demoiselle qui l'intéressait le plus.

Oliver ✿ Bien ! Maintenant que vous êtes tous là, passons à la leçon ! Vous voyez ces fils de fer ? En les tordant et les manipulant, vous devrez les transformer en animaux ! Ensuite, nous les recouvrirons de papier mâché et les peindrons ! Comme ça, vous aurez vos propres petites sculptures rien qu'à vous !

Il termina en se levant d'un bond, frappant dans ses mains comme un enfant. Alors que ses élèves découvraient les fils de fer et essayaient d'en tirer quelque chose tout en grignotant leur friandise, il alla fermer la porte et observa un peu la classe en souriant avant de se ruer aux côtés de Martel.

Oliver ✿ Besoin d'aide, poppet ?

Ses yeux étincelaient d'espoir. Il avait terriblement envie de l'aider.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elève Japonais

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 17
Localisation : Toujours près de Shion. ♥

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t183-martel-hiroya-finish#1008
Race : Neko ▬Terrienne
Information:

MessageSujet: Re: « Sweet Hour »   Jeu 22 Mai - 15:17



Il était à peu près quatorze heure quand Martel sortit de la salle de maths. Elle avançait, frustrée, par la note marquée sur le papier qu'elle froissait en marchant : 7/20. Comment avait-elle pu le louper ? Elle avait révisée pendant une semaine, laissant même les autres matières de côté. Elle se résigna finalement à ranger cette horreur dans son sac, en espérant l'oublier pendant le cours suivant : arts plastiques. Déjà cette matière la détendait, mais le professeur qu'elle avait cette année, la décontractait encore plus que d'habitude. Olivier Kirkland. Un professeur gaga de Martel, qui lui offrait toujours pleins de sucreries, et qui était un peu un psychologue pour elle (celle du bahut étant encore plus déprimante à son goût). Elle avançait dans les couloirs, et se demandait avec hâte ce que le professeur allait donner comme sujet (et à manger aussi bien sûr). Elle arriva devant la porte de la salle, légèrement en avance par rapport aux autres, qui préféraient trainasser dans les couloirs. Elle hésita à toquer, et se contenta de regarder par le trou de la serrure. Comme à son habitude, le professeur avait déposé à chaque élève un muffin. Elle tenta de repérer son banc, mais son champ de vision était trop étroit pour qu'elle puisse le voir. Était-ce fait exprès ? La sonnerie retentit (oui elle avait quittée la salle en plein milieu du cours). Elle voulut ouvrir la porte quand les autres élèves de la classe arrivèrent, et que le professeur ouvrit la porte. Martel se redressa, et essaya d'éviter au mieux les bousculades. Elle se dirigea à l'arrière de la foule, et entra en dernière.

Martel ▬ Bonjour monsieur ! Merci beaucoup pour les cupcakes !

Un sourire s'éclaira sur son visage. Avec lui comme professeur, elle ne se sentait pas obligée de sourire, il venait naturellement, comme si tous les malentendus du passé s'étaient dissipés. Elle se dirigea vers son banc, et s'installa. C'est avec joie qu'elle découvrit le cupcake sur le soin de son banc. Elle interrompit son installation, et le prit. Une de ses habitudes était de prendre la sucrerie du jour en photo, et de la mettre dans son journal. Elle avait d'ailleurs prit soin de demander au professeur son autorisation dès le début de l'année.

Elle admira tout d'abord sa couleur rose, puis sa texture rose. Elle finit d'installer ses affaires puis le prit en photo.
Oliver ✿ Bien ! Maintenant que vous êtes tous là, passons à la leçon ! Vous voyez ces fils de fer ? En les tordant et les manipulant, vous devrez les transformer en animaux ! Ensuite, nous les recouvrirons de papier mâché et les peindrons ! Comme ça, vous aurez vos propres petites sculptures rien qu'à vous !

Martel réfléchit d'abord à un animal à confectionner. Puis réalisant qu'il était impossible de travailler là-dessus l'estomac vide, elle se décida à croquer dans son cupcake tout en restant plongée dans ses pensées. Il était moelleux et à la vanille. Des petits éclats de speculoos étaient à l'intérieur. Martel ne put s'empêcher de rougir un petit coup.

Oliver ✿ Besoin d'aide, poppet ?

Elle sursauta légèrement, car ce professeur avait le chic d'apparaître n'importe où.
Martel ▬ Je me demandais comment on pouvait faire un loir avec ces fils de fer. Ceci m'a l'air un peu complexe.
Martel avait une miette sur sa joue, mais continua à réfléchir, et essaya de tordre le fil de fer pour en faire la queue.
Martel ▬ Ca ressemble à quoi la queue d'un loir déjà ? dit-elle d'un ton innocent.

Elle fut ravie lorsqu'elle vit que le professeur avait mortellement envie de l'aider. Elle avait limite envie de lui lancer une tape amicale dans le dos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Professeur

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 18/05/2014

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t259-oliver-kirkland-the-cupcake-king-has-arrived
Race : Neko ~ Scottish Fold
Information:

MessageSujet: Re: « Sweet Hour »   Sam 24 Mai - 13:20



« Sweet Hour »


Oliver & Martel

Martel avait l'air d'apprécier le cupcake, pour le plus grand bonheur d'Oliver. Ce dernier fixait la petite pâtisserie avec un grand sourire béat. Enfin, le grand sourire béat, il l'a tout le temps, vous allez me dire...

Martel ✿ Je me demandais comment on pouvait faire un loir avec ces fils de fer. Ceci m'a l'air un peu complexe.

Un loir... Ah, tant d'imagination ! Et dire que les autres élèves se contentaient d'essayer de faire des chiens et des chats... Décidément, sa petite Martel était vraiment la meilleure ! Il faillit hurler de bonheur.

Martel ✿ Ça ressemble à quoi la queue d'un loir déjà ?

Et en plus, elle était si mignonne et innocente... Oliver ne put s'en empêcher et caressa doucement la joue de son élève pour en ôter les miettes qui y étaient restées. C'était ce genre de comportement qui donnait naissance à certaines rumeurs sur le professeur. Le genre de rumeurs comme quoi il aimerait un peu trop les jeunes gens, si vous voyez ce que je veux dire... Mais, à la connaissance de l'intéressé, personne n'avait osé s'en plaindre directement au directeur. Et puis, ce dernier connaissait Oliver, depuis le temps qu'il avait intégré le pensionnat, et il savait qu'il n'y avait rien à craindre du jeune homme. Donc, Oliver prêtait peu attention à ces rumeurs et continuait à faire comme si de rien n'était.

Oliver ✿ Elle est petite et touffue, un peu comme celle d'un écureuil...

Il prit délicatement le fil de fer des mains de Martel et le tordit plusieurs fois pour lui donner une forme légèrement courbée, comme si le loir redressait la queue.

Oliver ✿ Ça ne ressemble à rien, comme ça, mais on l'améliorera une fois qu'on aura mis le papier mâché.

Il rit doucement, un peu gêné de son manque d'efficacité. Mais, voyons les choses en face : c'était impossible de donner un aspect touffu à un fil de fer...

Oliver ✿ Pour l'instant, contente-toi juste de l'ossature. Et si tu veux avoir une jolie figurine, essaie de lui donner une belle petite pose mignonne...

Et il prit deux autres fils de fer du paquet, manipulant le premier pour en faire une colonne vertébrale et le deuxième pour le transformer en début de patte arrière.

Emmerdeur ✿ Monsieur ! J'arrive pas à faire mon éléphant !

Le sourire d'Oliver s'effaça et il fit légèrement claquer sa langue dans un "tsk" énervé. D'accord, il était censé s'occuper de tous ses élèves, et il le faisait avec joie... Mais là, il s'occupait de Martel, et il détestait qu'on l'interrompe quand il était avec elle.
Reprenant son expression heureuse habituelle, il se tourna vers elle :

Oliver ✿ Je reviens.

Et il partit aider l'autre élève et son fichu éléphant. Des fois, Oliver était inquiet quant à ce que Martel pensait de lui : le trouvait-il trop collant ? La maternait-il de trop ? Devrait-il s'éloigner un peu et la laisser respirer toute seule ? Non, il ne pouvait décidément pas faire ça. Mais s'il continuait comme ça... Allait-elle finir par le détester ?
Après avoir donné des conseils à l'autre élève sur "comment donner une impression de volume" ou "comment faire une trompe correcte", il revint près de Martel, pas trop sûr de lui. Anxieux, il attendit à quelques pas de son banc. Il chipotait nerveusement à son nœud papillon bleu clair, se demandant s'il devait retourner l'aider ou pas.
Bon. Si elle l'appelait ou lui faisait signe, il irait. Si elle l'ignorait, il irait se pendre dans son placard avec la cravate de l'autre à l'éléphant. Une cravate ! Quel mauvais goût ! Les nœuds papillon, c'était bien plus classe...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elève Japonais

avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 17
Localisation : Toujours près de Shion. ♥

Feuille de personnage
Fiche de présentation: http://pensionnat-phoebev2.forumactif.org/t183-martel-hiroya-finish#1008
Race : Neko ▬Terrienne
Information:

MessageSujet: Re: « Sweet Hour »   Dim 25 Mai - 16:15



(la musique démarre au bout de 8 secondes ♥)


Martel écouta attentivement son professeur, qui lui décrivait la queue d'un loir. Petite et touffue, comme celle d'un écureuil dit-il. Martel regarda en l'air, et essaya de se représenter le loir. Elle atterrit lorsqu'elle vit le professeur essayer de faire la queue du loir. On voyait à sa tête qu'il n'était pas pleinement convaincu du résultat. *C'est normal que ça ne ressemble pas à grand chose pour l'instant. Ne vous inquiétez pas, je suis sûre que le rendu sera magnifique ! J'aimerais tellement vous le dire, mais ceci ne me ressemble pas, on me regardera certainement bizarrement si je vous le dit de cette manière. Malheureusement, je suis connue pour être limite "asociale", alors si je me mets à répondre avec autant d'envie, on va surement me prendre pour une attardée... Je me suis bloquée toute seule sur ce coup-là...* Martel se contenta de lui sourire pour lui remonter le moral.

Martel ▬ C'est très bien comme ça, monsieur. chuchota-t-elle.

Olivier fit encore quelques petites manipes sur les fils des fer, puis un élève l'interpella. Le professeur fut contraint de laisser Martel quelques instants. Elle se retrouva alors devant tous ces fils de fers. Elle ne put s'empêcher de lâcher un petite rire, et de sourire. Des élèves la regardèrent bizarrement, alors elle baissa la tête, gênée. *Un Loir, hein....* Elle trifouilla légèrement les fils de fers. Elle faisait une sorte de position, où le loir grignotait. Elle sentit une présence, alors elle se retourna. Elle vit le professeur hésiter à s'approcher. Elle se leva, et s'approcha de lui :

Martel ▬ Vous hésitez à venir me voir ? Ne vous en faites pas, vous ne me lassez pas, au contraire, vous me remontez beaucoup le moral !

Martel avait utilisé son don. Et comme chaque fois qu'elle l'utilisait pour découvrir les sentiments, elle boita légèrement de sa jambe gauche. Une séquelle certainement irréversible. Elle retourna sur son banc pour continuer son loir avec Olivier :

Martel ▬ Ce n'est rien, j'ai l'habitude, une douleur, pour illustrer celle que je porte sur le cœur...

Elle s'assit tant bien que mal sur son banc. Et demande au professeur :
Martel ▬ Vous savez faire une noisette en fil de fer ? J'ai essayer d'en arrondir un mais il s'est cassé, et je n'ai pas envie que cela se reproduise, vous voyez....

Martel montra le bout de fil cassé, et se lamenta sur son sort. Elle essaya de faire quelque chose avec les deux morceaux restants du fil. Cela donnait quelque chose d'assez bien, mais était-ce au goût du professeur ? Ou même dans la consigne ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Sweet Hour »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Sweet Hour »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» OUR SOLEMN HOUR
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: À l'intérieur du pensionnat. :: Les salles de classe :: Salle de cours-