Pensionnat Phoebe V.2
 

Partagez | .
 

 Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 9:13



Let's eat !

Douze heure... Le repas de midi allait donc commencer. Élèves et professeurs sortaient des salles de classes. Certains même revenaient du gymnase en sueur. Notre Prince charmant était sorti de la salle de classe dans les derniers, n'étant pas pressé pour manger. Surtout que les jeunes filles voulaient tous manger avec lui. Voilà quelque chose qui était bien embarrassant, mais bon. Shion ne voulant pas les rendre toute jalouse, il demanda à un camarade de choisir trois filles. Celui-ci allait manger avec le rebelle et les trois tigresse affamées. Une fois que le choix fut terminé le petit groupe partit pour manger.

Le réfectoire se remplissait à folle allure. Par chance il restait encore quelques tables de libre. Le jeune albinos se plaça immédiatement au centre de la table et demanda à ses camarades de laisser la place qui se trouvait face à lui de libre. Cela lui permettait d'avoir un très bon angle de vu sur le réfectoire. Couteau et fourchette en main, il observa le plat principal. Un bon poisson avec un peu de légume. Bon le plat n'était pas parfois succulent mais c'était déjà ça. Il sourit tendrement à ses camarades avec un bon appétit avant de commencer à manger, tout en surveillant les alentours.



Dernière édition par Shion Konose le Jeu 18 Juil - 3:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 9:50


Rencontre de deux princes

Ses yeux étaient fixés sur l’horloge, comptant chaque minute, chaque secondes même, passé à l’intérieur de cette classe. Il avait daigné assister à tous ses cours d’aujourd’hui. Il faut dire que même s’il faisait tous pour y échapper, il ne pouvait vraiment oublier son poste, qui imposait une certaine ligne de conduite. –La même ligne qu’il ne respectait que rarement-. En tant que président, il devait montrer l’exemple, mais ne le faisait pas. Ou rarement. Et oui, nous sommes bien en train de parler de Lynde Jefferson Evens. Président du conseil des élèves, blond excentrique difficile à oublier, chasseur de rebelles à ses heures perdues. –Cette dernière chose n’était d’ailleurs connue que par ses collègues-.

La sonnerie tant attendue sonna enfin. A peine eut-elle retentit, que la moitié des élèves étaient déjà dehors. Lynde n’en faisait pas parti. Il détestait être mêlé à la foule quand il ne le voulait pas, alors il attendait que tout le monde soit parti, puis se levait, et sortait tranquillement de la pièce. Là, il avait souvent le droit à la même scène. Plusieurs jeunes filles étaient aguichées autours d’un gars, le collant à un point où il aurait pu étouffer. Dans ses premiers jours, le guépard avait assisté à cette scène, curieux et plutôt amusé. Mais à force, il s’en était lassé. Alors, il passa tout droit, main dans les poches, direction le réfectoire.

L’heure du repas était plutôt pénible. Il fallait et faire la queue pendant une bonne dizaine de minutes minimum, et trouver une table de libre pour manger. Il y avait aussi le problème de savoir avec qui manger. La plupart du temps le blond improvisait, cela dépendait de son humeur et de tas de facteurs variables. Prenant un plateau, il commença à faire la queue, avant que son sous-directeur n’arrive, deux repas dans les bras.

« Lyyynde ! Grouille-toi de manger, tu as encore oublié qu’on avait une réunion dans une heure ? … J’te jure. Bref, voilà ton repas, j’ai aussi pris celui du trésorier. Moi ? T’inquiète, j’ai déjà mangé. J’vais essayer de le trouver, on se retrouve dans une heure ! »

C’est ainsi qu’il se retrouva avec son plateau dans les mains, sans avoir fait la queue plus de deux minutes. Se dégageant de la file, il envisagea les possibilités de table qui s’offraient à lui. Il y avait la table du CE, au fond, la table de gens de sa classe, celles de plusieurs connaissances, et enfin.. celle de Shion.

Shion Konose. Le prince charmant. Lynde ne l’aimait pas. Ou plutôt, n’aimait pas l’apriori qu’il avait sur lui. Personne n’était aussi parfait que ce gars. C’était juste impossible. Tout le monde avait des défauts, et le blond finira bien par mettre le doigt sur l’un d’eux.

Pourquoi ne pas commencer ce midi ?

Lynde posa son plateau sur la seule place de libre dans la table du prince blanc. Il eut d’ailleurs le droit à plusieurs regards, étonnés. Il sentait sur lui le poids pesant des yeux de ses camarades. A mémoire de pensionnaire, jamais Lynde Jefferson Evens ne s’était intéressé à son actuel sujet d’expérimentation. Il n’en avait rien à faire pourtant. Les regards, il les connaissait assez pour ne pas s’en faire. Les autres pouvaient penser ce qu’ils voulaient de ce moment, cela ne dérangeait pas l’étudiant. Avec un sourire narquois, il s’étira, et prononça, dans une position aussi décontracté que cela aurait pu être des banalités.

« Shion Konose. Aussi connu sous le nom du Prince Charmant. Les filles sont autours de lui comme des mouches, il a un charme ravageur. Toutes les femmes, ou presque, sont à ses pieds. Aimé et admiré par ses camarades, certaines rumeurs circulent sur lui, prétendant qu’il est parfait. » Courte pose, Lynde voulait s’assurer que l’intéressé l’écoutait bien. Avec un sourire tout à fait naturel, il continua. « Je n’y crois pas un mot. Les gens parfaits n’existent pas.»

Il ne prit même pas la peine de se présenter. Avec tous les discours qu’il devait faire, tout le monde le connaissait. De plus, il était assez difficile à manquer. Enfin, ils étaient tout simplement tout les deux dans la même classe.

« LYNDE ! Retire ce que tu viens de dire ! Il n’y a pas plus gentil et plus adorable que Shion, pourquoi viens-tu le rabaisser ? Pour augmenter ton estime personnelle ? »

Elysa, une des filles de la table qui devait admirer Shion, s’était levée violemment. Lynde arqua un sourcil, faisant passer son regard du prince blanc à cette fille. Il était vraiment curieux de savoir comment ce dernier aller réagir. Allait-il prendre le partie de la dame, ou allait-il la ridiculiser en public, au risque de perdre quelques admiratrice ? Ce repas risquait d’être.. divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 11:00



Plus que deux.

La fourchette pénétrait en douceur dans le poisson, une grande scie se nommant couteau la trancha en faisant des va et viens sur cette chair bien cuite. Bref épargnons la suite des détails. Prince, mangeait tranquillement auprès de mesdames qui ne faisaient que de le zyeuter. Cela pouvait être vraiment agaçant, mais quand on avait l'habitude, on ne pouvait rien y faire. Quand on aime la présence féminine, on ne peut rien y faire. Il fallait accepté tous les côtés positifs ainsi que ceux qui étaient négatifs. Calme et serein, Shion se concentrait sur lui-même. Il ne devait guère lâcher une seule seconde son rôle de prince charmant. Il en avait l'habitude, mais quand une gonzesse avait tendance à aller trop loin, son côté sadique et machiavélique était prêt à sortir. Alors qu'il fallait à tout prit que cela n'arrive jamais. Même si cela lui était arrivé quand il avait commencé son rôle de prince charmant, mais il avait de l'expérience maintenant.

Pendant que celui-ci buvait un peu d'eau, un plateau se posa sur la table face à lui. Oh voilà ce qui pouvait être intéressant, le président Lynde Jefferson Evens se présenta enfin face à lui. L'albinos ne l'avait jamais vraiment parlé auparavant. Ce qui était assez étrange, car tous deux étaient dans la même classe. Enfin bon, s'il était là c'était pour de bonne raison. Le président était tout de même très populaire grâce à ce merveilleux titre qui lui donnait plus de responsabilité. Rien qu'en y pensant, cela faisait rire le véritable Shion qui se cachait au fond de son être. Mais lui aussi en avait des responsabilités. Il était l'une des trois têtes des rebelles, il était aussi responsable que ses congénères. Peut-être que la seule différence entre lui et Lynde était que lui au moins montrait l'exemple. Surtout que le blondinet était assis en étant bien décontracté. Oh cela donnait envie à Shion. S'il pouvait tout le temps faire ça, il serait bien et un peu plus lui-même, mais non il devait jouer son rôle à cœur qu'il connaissait tant.

Durant ce temps, le Président récita l'étiquette qu'avait le Prince Charmant. Shion l'écouta attentivement. Entendre cela de sa bouche l'amusait tellement même si tout était encore caché en lui. Ce que le jeune homme aimait beaucoup était la dernière phrase de blondinet. Il en croyait pas un mot. Surtout qu'il avait raison, cette image n'était qu'une illusion tout comme la paix dans cette école. Les gens parfaits, personne ne pouvait être parfait, cela était bien connu. Hélas les paroles ne touchaient peut-être pas le jeune séducteur, mais les jeunes filles de la table. L'une se leva énervée et hurla sur Lynde. Voilà que tout le monde observa la table. Enfin un peu d'action, mais assez ennuyeux. Le jeune Konose observa la jeune fille avec un mince sourire bien tendre.

« Belle demoiselle, vous ne devez point vous énervée, n'oubliez pas que cela peut donner des rides avant l'âge. » Il posa ensuite ses yeux sur Lynde d'un air décontracté « Cher président, je suis vraiment navré par l'attitude de mon amie. Malgré cela je pense que vous aviez bien raison, personne ne peut être parfait... Mais on peut tout de même être proche de la perfection. »

Ce jeune garçon intéressait beaucoup l'hebi. S'il le pouvait il se lécherait déjà les babines pour savoir ce qu'il allait faire de lui. Que ça soit une bonne ou mauvaise pensée. Bref c'était pas que les filles commençaient à  le déranger, mais juste un peu. Il regarda du regard son camarade qui était là dès le début. Le connaissant bien, celui-ci comprit aussitôt ce que le Prince Charmant voulait. Il prit donc aussitôt la parole.

« Les filles je pense qu'il faut laisser, Shion et Lynde seul à seul pour le moment... Sortons... »

Elles n'avaient pas l'air de vouloir bouger, toutes attendaient une sorte d'autorisation pour partir. Le rebelle fit donc un petit soupire avec un « Allez-y », puis celles-ci partirent aussitôt. Le voilà seul à seul avec le président. Qu'allait-il lui demander maintenant ?


Dernière édition par Shion Konose le Jeu 18 Juil - 3:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 12:50


Révèle moi ton visage !

Prince charmant jusqu’au bout hun ? Même dans la situation délicate que lui avait imposé Lynde, il restait serein, et répondait avec une douceur presque trop mielleuse. L’étudiant avait donc choisi la neutralité. Qu’est ce qu’elle était ennuyante celle-là ! Si Lynde pouvait l’éviter, il fessait tout pour. Elle ne faisait que stagner les conversations, n’apportant jamais rien de nouveau. Il s’avérait que c’était le choix le plus facile pour se sortir de cette histoire. Ainsi, il n’avait pas blessé la demoiselle, et c’était assuré de ne pas énervé le guépard. Du moins, dans un premier temps. Celui-ci ayant tendance à laisser parler ses émotions, il pouvait lâcher sa fureur à tout moment, et ce pour un rien. Mais, cela ne risquait pas d’arriver tout de suite, vu les pincettes que prenait Shion avec lui.

Le président prenait plaisir à savourer ce moment. Quoi qu’il arrivait, le prince blanc allait le modérer. Il était cantonné dans son rôle, sans pouvoir vraiment s’en échapper. Alors que de l’autre côté, le blond restait lui-même. Il n’allait pas le ménager. C’était son problème s’il voulait rester charmant jusqu’au bout. Ces limites allaient forcément ressortir un jour ou l’autre, il suffisait de le pousser assez jusqu’à ce qu’il craque. Si jamais cela arrivait.  

« Proche de la perfection ? »  Murmura Lynde dans un petit rire.

Ce gars lui plaisait bien finalement. Jamais quelqu’un n’avais autant joué sur les mots. Et pourtant, le blond était un expert dans ce genre de cas, avec tous les papiers qu’il devait lire. Ou plutôt, tous les papiers que son second lui résumait, puis ce que la plupart du temps, la flemmardise le prenait en otage. Il n’était vraiment pas un président sérieux. La seule chose qui l’intéressait dans son poste était de botter le cul aux rebelles, alors le reste.. il s’en fichait pas mal. Depuis son arrivé, il avait quand même réussi à en dénicher trois-quatre. Malheureusement, jamais une des têtes, juste des petits idiots trop imprudent.  Ces dernières se cachaient beaucoup trop bien. Jamais Lynde n’aurait pu deviner qu’il était en face de l’une d’elle en ce moment-même.

« Oh, je vois. On préfère se débarrasser de témoins si jamais on dérape un peu trop. Je pourrai faire la même chose pour l’ensemble du réfectoire, j’ai ce pouvoir, mais cela me mettrai tellement de gens à dos que.. non. »

Il n’avait pas attendu que les filles partent, elles étaient encore en train de se lever. Si bien qu’il distingua des regards d’inquiétude voir de haine. Avaient-elles peur que leur prince soit perverti par le guépard ? Sachant qu’il n’était pas réputé pour être coureur de jupon, contrairement à son interlocuteur. Malheureusement, la gente féminine se bornait à le voir comme un prince charmant, et non comme un briseur de cœur. Les femmes étaient parfois si naïves, elles s’entichaient pour un rien aux hommes. Finalement, l’escorte « royale » fini par partir, laissant les deux jeunes gens face à face, sur une table de six. Lyne allait enfin pouvoir parler à l’autre étudiant sans que celui-ci ne soit restreint dans ces mouvements et paroles. Comme si cela ne suffisait pas, la table était dans un coin du réfectoire, et bénéficiait donc d’un espace assez conséquent avec les autres tables qui l’entouraient. Cela était juste parfait.

« Maintenant.. révèle-moi le vrai Shion. » Le blond avait quand même baissé de ton. Il ne voulait pas que quelqu’un entende leur conversation. S’ils avaient pu s’isoler dans une bulle de silence, Lynde l’aurait fait sans hésitation. Mais ce n’était pas possible. Il sentait que certains c’étaient arrêter de parler, pour entendre leur conversation sûrement. Les deux princes ne mangeaient jamais ensemble, voir ne s’adressaient même pas la parole, ceci était un événement unique. Quelques élèves l’avaient compris, et semblaient être très intéressés par ce qu’il se passait à cette table. Cela était d’ailleurs dérangeant.

Pourquoi ne pas provoquer un petit raffut, pour éviter d’être fixé tout au long du repas ? Tournant sa chaise de moitié, le guépard se mit à chercher des yeux quelqu’un de facilement.. « provocable ». Lorsqu’il trouva la personne idéale, il cassa tout simplement sa chaise, à distance. Aussitôt, il revient à ce qui l’intéressait, c’est-à-dire à sa table. N’ayant toujours rien touché, il entama son entrée, nonchalamment.

« Ne soit pas timide, il n’y aura que moi pour écouter ta confidence, ils sont tous bien trop occupé pour nous prêter attention maintenant. »

Derrière lui, une bataille de nourriture avait commencé, provoqué par Lynde, sans que personne ne le sache. En terme générale, il aimait y participer, mais il faisait face aujourd’hui même à un buisines hautement plus important. Du coin de l’œil, il pouvait voir le regard sévère de son second au C.E, il avait bien entendu déjà deviné qui était responsable de cette pagaille. A moins qu’il désapprouve complètement ce qu’était en train de faire le blond. Shion était en effet sujet de nombreuses plaisanteries au sein du conseil, depuis qu’il avait couché avec une des filles du C.E, lui brisant le cœur après.

Un yaourt vint s’écraser sur la table. Heureusement, elle était éloignée du centre de la bataille, ils n’auraient pas trop à se soucier des missiles venant dans leur direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 16:51



Tu veux un Shion avec un défaut?

Les filles se levèrent enfin, de plus elles étaient calmes et légèrement dégoûtées de ne pas pouvoir rester. Hélas le Président rajouta une belle couche qui rendaient les filles folles de rage. Bien sûr elles gardaient leur colère en elle, mais le regard noir qu'elles lançaient à Lynde révélait le démon qu'elles avaient en elle... Les filles... Toutes effrayantes les une que les autres. Elles ressemblaient toutes à des anges, mais quand elles s'y mettaient, elles étaient de vrai démone. Bref quand les camarades de classes étaient partis, Shion prit un sourire taquin. Il était rare que le rebelle soit seul sous cette apparence. Toujours suivi d'une ou deux filles qui voulaient le voir. De plus ce Lynde voulait vraiment le connaître. Il lui avait même demandé de révéler le vrai Shion. Oh un vrai Shion ? Une machine psychopathe, sadique et machiavélique contenant un petit cœur c'était ça ce qu'il voulait ? Non le jeune homme savait bien que le Président ne pouvait penser à ça. Personne n'aurait jamais penser qu'un psychopathe pouvait se cacher derrière un Prince Charmant ! Il fallait donc un nouveau rôle. Un rôle qui a quelque défaut. Ressemblant au Prince, mais avec en plus décontracté...

Pendant que l'albinos prenait le temps de réfléchir en lui, le blondinet se retourna légèrement et observa les alentours. Qu'allait-il faire celui-là ? Enfin en regardant dans les alentours, les autres avaient l'air bien silencieux. C'était pas qu'ils n'avaient jamais vu le Président et le Prince Charmant discutés et se trouvés sur la même table au réfectoire que cela était un événement. Le véritable événement serait plutôt la vérité sur Shion, mais toute personne non rebelle ne sera jamais la vérité. Heureusement que Lynde était là ? Celui-ci venait de provoquer une bataille de nourriture dans toute la salle. Le jeune Konose était un observateur hors pair, il avait bien vu un peu près où le blond regardait jusqu'à ce qu'il vit le pied d'une chaise se casser. Celui qui était assis dessus s'énerva et créa une bataille de nourriture. Bon au moins on ne pouvait plus dire qu'ils étaient dérangés. Le jeune homme aux yeux rouges regardait Lynde droit dans les yeux à chaque fois quand il le pouvait. Donc quand celui-ci regardait quelque part, Shion faisait de même de manière discrète.

Les paroles du blondinet fit rire Shion. Cette fois-ci il riait vraiment, non telle un prince charmant, mais comme un mec normal. Il fallait à Lynde un homme plus naturel, un mélange entre le vrai Shion et le Prince Charmant était le mélange idéal ou presque. Celui-ci regardait du coin de l'oeil un homme... oh mais c'était celui qui se trouvait deuxième au niveau hiérarchique au CE. Ah l'albinos se souvenait d'avoir une des filles de la CE dans ses conquêtes. Il ne pouvait pas désapprouver qu'elle était vraiment bonne au lit, mais il l'avait brisé le cœur. On ne pouvait accepter de sortir avec quelqu'un quand on ne l'aimait pas par amour. Le pire c'était que le Prince Charmant ne pouvait pas vraiment sortir avec quelqu'un par peur de perdre des admiratrices ou autre. Et même pouvoir perdre son rôle de Prince !

Bon il fallait que Shion se défoule un peu... Oh voilà un yaourt qui venait d'arrivé sur leur table après un beau voyage dans les airs. Le jeune hommes aux yeux rouges sang, le prit puis l'ouvrir. Il regarda Lynde et finit par le lui lancer dessus. Pour éviter que cet événement étrange se voyait, Shion avait utilisé discrètement son don autour de Lynde et lui. Les autres les voyaient tranquillement assis alors qu'en réalité le président était plein de yaourt.

« Alors cher Président ? Vous ne voulez pas vous amuser ? Regardez personne fait attention à nous de toute façon amusons nous si cela vous chante. »

L'albinos prit un bout de pain puis le lança sur le blondinet, en espérant que celui-ci allait aimez ce Shion qui voulait s'amuser tout en gardant un visage calme et serein.


Dernière édition par Shion Konose le Jeu 18 Juil - 4:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Mer 17 Juil - 17:53


Est-ce vraiment lui ?

C’était comme ça, alors ? Shion le prenait en traître ! Alors qu’il s’attendait à une discussion posée autour de cette table. Le blond avait sûrement trop espéré. Jamais de ses souvenirs il n’avait eu de véritables discussions calmes. Il faut dire qu’à la fin, il s’en lassait, et partait dans complètement autre chose. Peut-être aurait-il dû préciser dans son cv de président qu’il était incapable de garder son attention trop longtemps ? Ouais, peut-être.

« Sérieusement… tu viens vraiment de faire ce à quoi je pense ? Tu m’as vraiment lancé un yaourt à la figure ?  Shion Konose, tu es un homme mort ~ »

Sur le moment, Lynde ne pouvait réfléchir, tant il avait envie de participer à la bataille de nourriture –ne fusse que privatif, à deux-. S’il avait été plus intelligent, il aurait sans doute conclu que cette situation était bizarre. Shion ne pouvait pas cacher cette part de personnalité sous son masque de charmant. Elle était tellement trop banale. Ou alors, il était un pervers, et ne cherchant qu’à coucher avec des filles, il n’avait trouvé que cette solution. Plus tard, Lynde arrivera sûrement à cette conclusion, ne pouvant imaginer une aussi mauvaise image que celle du vrai prince. Mais pour le moment, il devait se venger.

Voilà comment son poison finit dans les cheveux de Shion. Pour bien arranger le tous, il utilisa bien sûr son don –utilisable sur les êtres vivants seulement une fois mort- pour bien entortiller les arrêtes dans sa chevelure.

« J’avoue que ce changement de personnalité est.. surprenant. On ne m’avait plus eu de la sorte depuis l’épisode des toilettes. » Il ponctua cette phrase par un petit rire, se souvenant alors de sa propre bêtise.

L’histoire des toilettes remontaient au début de sa candidature. Certaines personnes ne le respectaient encore pas assez. Alors, elles avaient eu l’idée de créer des toilettes hantées. Tout le pensionnat avait eu peur de se rendre au toilette 2 du rez-de-chaussée, sous peine d’en ressortir on ne sait trop comment. –Les pires cas avaient une fille se transformant en clown, un arien se découvrant des bronchites, et Lynde, dont la peau avait pris la belle couleur violacée, en plus de l’inscription « mad » sur le front-. Cela n’avait été bien sûr qu’un coup monté par des étudiants, mais qui avait bien ridiculisé le guépard. Enfin, les perturbateurs n’avaient rien compris à ce qu’ils se passaient lorsqu’ils s’étaient retrouvés nus  en plein milieu du hall, les lanières des vêtements coupés.

La purée du plat principale, ainsi que l’eau du verre de Lynde, se retrouvèrent tous les deux sur Shion. Il l’avait cherché, il l’avait trouvé.

Soudain, en plein milieu de ce combat, deux filles vinrent s’assoir à la table, regardant dans la direction du prince, sans même se soucier du blond. Etrange, vue l’apparence qu’ils devaient tous les deux avoir.

« Shiion ! Dis à Leni’ que c’est moi que tu préfères ! Elle a dit que tu l’as embrassé hier, mais je suis sûr que c’est faux, hein Shion ? Dis-moi que c’est faux ! »

La prénommée Leni’ ne bougea pas, se contentant de fixer le prince, comme si elle s’en moquait éperdument. Ainsi, elle faisait tout ça juste pour emmerder son amie, qui devait être un fan incontestée de ce cher étudiant aux cheveux blancs. Une de plus.  Devait-il attendre, on se mêler à ce conflit ?

Debout, il se rassit, fixant la scène à l’autre bout de la table. Mais, comme sa nature est souvent plus forte que sa volonté, il finit par céder, et intervint.

« Oh oui Shion, Dis-lui qu’enfaîte tu t’en fiches éperdument tant qu’à la fin, tu couches avec elle .. ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Jeu 18 Juil - 3:09



Le Prince Charmant est de retour...

Une menace ? Shion un homme mort ? Cela était impossible voyons ! En tout cas, Lynde n'était pas du tout jovial quand il s'aperçut que le jeune prince lui avait lancé le yaourt dessus. Oh s'il pouvait voir sa tête cela aurait été magnifique. Un peu de yaourt sur la figure ne faisait de mal à personne non ? De plus, cela le rendait assez sexe... Il ne manquait plus qu'on lèche toute cette crème qui se trouvait sur ce visage... Shion Konose ! Reprend toi ce n'est pas le moment de penser à ce genre de choses sur ton président !

Le jeune homme secoua donc sa tête puis reçut un poisson sur sa chevelure. Le Président avait donc envie de jouer à ça ? Heureusement que personne ne pouvait le voir, mis à par Lynde. Si les autres le voyaient, soit le blondinet était un homme mort, soit l'albinos se faisait chouchouter par le petit soin de fille. Ou peut-être bien les deux qui était fort probable.

Quand le jeune garçon aux yeux rouges essaya d'enlever son poisson, il s'aperçut que les arrêtes de l'être mort s'étaient entortillés dans ses cheveux. Voilà quelque chose qui n'allait pas lui faciliter la tâche. Par chance il réussit à enlever cette chose qu'il avait sur la tête en tirant fort avec quelques difficultés. Par chance, l'adolescent n'avait pas une chevelure qui s’emmêlait facilement. Non comme les filles, elles devaient limite se couper les cheveux pour enlever cette chose. Cela faisait que le poisson n'était pas trop compliqué à enlever pour Shion.

Voilà que le Président avoua que ce changement de personnalité était surprenant. Et bien il n'avait pas tout vu, surtout que la véritable personnalité de Shion était encore plus surprenant. Tout de même, le rebelle avait du mal à se voir sous sa véritable forme face au jeune blond. Il serait donc impossible que Lynde le voit ainsi un jour. Celui-ci lui rappela l’événement des chiottes. Oh comment Shion pouvait oublier cela ? Il n'était jamais entré dans les toilettes 'hantées', mais il avait vu le blondinet en être sorti ce jour là. Le jeune homme aux yeux bleu était déjà prêt pour le carnaval... Pour couronner cet événement, les pensionnaires qui avaient fait cette blague se retrouvaient nu dans le hall, alors qu'à ce moment la salle était peuplée de gens. Le pire était que l'un d'eux était un rebelle. Cette fois-ci le Prince Charmant avait laissé passer cela, car cet épisode n'avait rien à voir avec les rebelles même si celui-ci était désormais ridiculisé de tous pour un bon moment, avant que tout le monde oubli.

Pendant que l'albinos se remémorait de tout cela, de la purée et de l'eau se jetèrent sur son visage. Heureusement que la purée était suivie de l'eau donc le Prince Charmant était un peu nettoyé... Lynde Jeffersion Evens... Il avait dépassé les bornes avec Shion. Heureusement qu'il était encore calme. Le vrai Shion l'aurait peut-être déjà sauter dessus ou aurait attendu le moment voulu pour l'attaquer par surprise.

Voulant lui rendre pareil avec des légumes deux jeunes filles s’installèrent à leur table. Le Prince Charmant avait oublié qu'il avait créé une deuxième illusion pour protéger Lynde et lui-même du ridicule. Les gonzesses les voyaient comme si tout était normal. L'une d'elle agressait presque Shion pour savoir la stricte vérité. Leni ? Ce nom était vraiment vague pour le jeune garçon. Mais heureusement, il se souvenait bien des têtes des gens. Peut-être bien qu'il l'avait embrassé, il ne savait plus vraiment. Hélas Lynde rajouta une belle couche. Les étudiantes regardèrent Shion avait de gros yeux. D'un côté le blondinet n'avait pas complètement tort, il aimait coucher, mais embrasser une fille était déjà la base pour avoir un minimum de plaisir avec les lèvres et la langue même si plus bas il ne se passait rien. Le Prince Charmant reprit son rôle à cœur et utilisa une autre illusion sur lui et la jeune fille angoissée. Il l'embrassa rapidement et lui murmura à l'oreille :

« Ceci est notre petit secret, maintenant oubliez ce que vous venez de me demander ma douce demoiselle. »

Après ces mots, la jeune fille hocha sagement la tête. L'adolescent fit disparaître aussitôt cette illusion qui l'épuisait de plus en plus. Surtout qu'il devait aussi garder Lynde sous son emprise pour pas que celui-ci se fasse voir avec son yaourt sur la tête. Heureusement que toute illusion sur l'utilisateur en lui-même ne le fatiguait guère.

Malgré le fait, que la jeune fille était rassurée il fallait maintenant trouver les bons mots. Il gardait donc un visage doux et serein puis lança un sourire charmeur aux demoiselles.

« Bien sûr que non cher Président. Ce qui compte pour moi est le bonheur de chaque demoiselle. Mon but n'est pas qu'elle finisse dans mon lit, je suis un prince charmant après tout ! »

Encore une fois, les demoiselles succombèrent à son charme. Celle qui avait agressé Shion, proposa à Leni de partir, puis elles partirent aussitôt. Épuisé, l'étudiant s'assit sur la chaise en lâchant un soupire.

« Président vous ne me facilitez la tâche en ajoutant de telles horreurs. »

Il était assis telle un prince. Voilà un des rares jours où il devait utiliser son pouvoir sur d'autres personnes. Rien de plus épuisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Jeu 18 Juil - 13:48


Le truc louche.

L’étudiant excentrique était dépité. Même s’il avait ponctué sa première attaque d’autres agréments alimentaires, le centre du bombardement restait le poisson. – Bombe plutôt vicieuse censée être irretirable après l’ajout personnel du président-. Et pourtant, il était par terre en ce moment-même, comme s’il n’avait été qu’un morceau de plume que l’on enlève à son propriétaire. … Est-ce qu’il se passait la même chose pour un aérien ? Lynde se promit d’essayer. Il aurait alors un souvenir irremplaçable d’un volatile tiré au hasard. Mais ce qu’il voulait vraiment tester dans cette expérience était la douleur du sujet d’expérimentation. L’oiseau –par ce que le cobaye ne pouvait être qu'un de ces machins volants- allait souffrir si jamais il croisait le jeune Evens en forme complète de yajuu. Bref, pour en revenir à la scène, Lynde était encore dépité que son plan ai échoué.

Du moins, dans un premier temps, puis ce que la partie se complexifia, et qu’il était si fière de lui qu’il en était redevenu joyeux. En effet, le chiita avait encore coincé ce cheeer Prince. Qu’est-ce qu’il aimait faire chier les gens. – Au contraire de lui, qui s’emportait vite. Notamment sur sa taille. Tout le monde à le droit d’être susceptible -.

Mais voilà qu’il s’en sortait encore ! Comme tout bon prince charmant. Les fins heureuses étaient vraiment décevantes. Tellement prévisibles et ennuyantes.

Et puis.. la situation est devenue incontrôlable. Pas dans le genre où on ne pouvait plus rien contrôler, mais plutôt dans le genre où on ne comprenait plus rien à ce qu’il se passait. Comme un simple observateur, Lynde regardait la scène sans vraiment la comprendre.  Alors que Shion n’avait pas bougé de place – à moins que son don soit le ralentissement d’espace, ou de contrôle de la vitesse-, la fille avait hoché la tête. Non, l’étudiant n’avait pas rêvé. ELLE AVAIT HOCHE LA TÊTE. Sans raison. Elle était sur le point de pleurer la minute d’avant, et maintenant, elle semblait rassurée. Un truc c’était passé. Imperceptible pour le président. Il allait devoir vérifier la fiche élève du garçon aux cheveux blancs, ou mener sa propre enquête. La solution la plus simple était de le demander à ses inférieurs. Maintenant si possible, après, il allait oublier.

Enfin, après le départ des demoiselles. Lynde soupira. Elles avaient encore tout avalé sans se poser la moindre question sur les objectifs du prince. Si naïves…

« Tu sais pourtant aussi bien que moi que cela est vrai. Mais tu t’obstines dans ta perfection. Un jour tu vas être tellement empiété dedans que tu vas perdre de vue ce que tu es vraiment. »

Il fit un signe à son second. Celui-ci rappliqua aussitôt, sans la moindre hésitation. Qu'il était bien dressé ! Il faut dire que la dernière fois qu'il n'était pas venu alors que Lynde l’appelait, un rebelle démasqué avait eu le temps de s'enfuir. Depuis, il faisait plutôt attention.

« Fais une petite recherche sur Shion Konose. Rien de bien sérieux ou profond. Juste de quoi en connaître un peu plus. Je la veux pour la réunion dans une demi-heure. »

L’autre repartit, non sans l'avoir sermonné de l'avoir appelé pour une tâche aussi futile. Oui, Lynde venait bien de demander ce service devant le concerné de la recherche. Non, il n’en avait rien à faire.

« Nous étions donc en train de parler.. si je me souviens bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Jeu 18 Juil - 15:19



Haru ???

Le blondinet trouvait que Shion s'obstinait trop à la perfection, au point de ne plus savoir qui il était vraiment. Il avait bien précisé 'Un jour', mais ce 'un jour' n'arrivera jamais, puisque le rebelle était vraiment lui entre ses congénères. Donc normalement jamais il n'oublierait qui il était.

Étrangement, le Président appela son second. Il lui demanda de trouver des informations sur le Prince Charmant. De toute façon celui-ci allait sûrement regarder son dossier. Hors, dans son dossier, il avait les cheveux blancs et les yeux rouges, donc cela ne lui posait aucun problème...Par contre, l'étudiant ne savait guère si le don était écrit. Enfin logiquement il ne devait pas être écrit. Surtout que son pouvoir n'était connu que par les rebelles. Tout le monde le voyait tellement comme un Prince Charmant, qu'il avait oublié de lui demander quel était son don et de quelle race il venait. D'un côté, cela ne déplaisait point Shion, ainsi il pouvait rester discret et surtout s'il devait se battre contre un adversaire sous sa forme qui atteignait presque la perfection, même si cela n'arrivera jamais, l'adversaire ne savait à quoi s'attendre. Une belle transformation en serpent corail, l'un des serpent les plus dangereux à cause de son venin neurotoxiques. Ou il y avait encore plus simple, il pouvait se mettre sous sa forme hybride qui était beaucoup plus discret et cela ne l'empêchait pas de pouvoir injecter du poison dans le corps de quelqu'un.

Bref retournons sur les deux Princes, qui étaient de nouveau seul à seul. Le maudit second du CE était enfin parti pour faire de petite recherche sur le jeune séducteur. Lynde reprit la conversation en essayant de savoir de quoi les étudiants parlaient la dernière fois. Mais cela ennuyait Shion, car c'était encore une discution à son sujet. Il voulait trouver autre chose de plus amusant, mais quoi... Ben comme ils étaient dans le thème de confidence, le rebelle allait peut-être lui avouer qu'il faisait partie des trois têtes des rebelles ? Encore une pensée impossible... Malgré cela, il cherchait à tout prit quelque chose, mais parfois son esprit dérivait et pensait à des choses pas vraiment propre. Enfin bon, peut-être qu'ils vont tout simplement dire de quelle race de yajuu il appartenait. Au moins c'était déjà ça.

« Bref j'en ai marre, de parler en vouvoyant surtout un homme. Cher Lynde, tu voulais que je te fasse des confidences sur moi. »

Les deux jeunes Princes étaient encore soumis à l'illusion de l'albinos, donc ils pouvaient encore faire ce qu'ils voulaient. Shion se leva et se pencha vers lui en posant ses mains sur la table. Telle la position d'un gendarme prêt à interroger le voyou qui se trouvait face à lui. Ses yeux devinrent des yeux de serpent, mais il gardait cette couleur rouge, alors que normalement quand le Shion Prince Charmant se transformait en serpent ses yeux étaient jaune cette fois-ci. Mais là, il n'avait pas besoin d'être sous sa forme animal. Il devait juste lui montrer que c'était un hebi. Des crocs apparurent et enfin sa langue était celle d'un serpent. L'adolescent le regardait avec un sourire taquin.

« Personne ne m'avait demandé mon côté animal, donc me voici un serpent tsss... »

Le jeune homme regardait le blondinet calmement. Il se souvenait que celui-ci était un chiita et risquait de prendre cela comme une attaque. Il reprit donc sa forme humaine puis s'assit sur la chaise. Pour finir il plaça une main dans sa poche... Tien, voilà qu'il avait oublié la bille qu'Illya lui avait offert. Il la sortit donc et la regardait. Soudain, l'objet lui transmit un souvenir. Un blond dans un bal masqué, une voix répétait une seule chose, ''Haru''. Sans le vouloir l'hebi répéta le prénom.

« Haru... »

Il n'était pas habitué à recevoir les souvenirs se trouvant dans cette bille. Il la rangea puis réfléchit quelque seconde. Les paroles d'Illya disaient qu'à chaque fois que Shion croisait un élève qui venait du pensionnat Phoebe japonnais, la bille lui donnerait un souvenir. Mais la seule personne qui était près de lui n'était qu'autre que le Président. Le blond masqué qu'il avait vu était donc le Président ?!



Dernière édition par Shion Konose le Mar 24 Déc - 12:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Jeu 18 Juil - 17:03


Ne prononce plus jamais ce nom !

« Merci. Le vouvoiement c’est vraiment lourd.  »

Il n’avait jamais supporté ça. Surtout quand son interlocuteur avait le même âge que lui. Il trouvait cette règle de politesse tellement absurde. Les seuls fois où il les respectait étaient avec ses aînés, il considérait alors qu’ils méritaient son respect. Et encore, il n’appliquait pas toujours ce code de conduite. Pourtant, il avait été élevé dedans, dès le berceau. Ses « bonnes manières » avaient dû partir lors de son séjour trop prolongé au pensionnat. Non au pensionnat pheobe –où il n’était arrivé qu’à ses 15 ans- , mais à ceux de sa jeunesse. Lorsque ses parents l’avaient jugé tellement turbulent qu’ils avaient préféré l’envoyer à l’autre bout du monde.

Confidences ? Il cherchait surtout un moyen de ne pas parler plus de lui. D’un côté il avait raison, depuis le début, Lynde ne faisait que poser des questions impersonnelles sur le prince blanc. Voulant garder une part de mystère, il avait préféré partir sur un sujet commun, un sujet où il pourrait aussi en apprendre sur le blond. Bien que presque toute sa vie soit déjà étalée en publique. Non qu’il aime parler de lui, mais en plus des gens qui cherchaient des ragots croustillants sur le président, sa visibilité dans le pensionnat n’était pas moindre. Ainsi, tout le monde savait qu’il aimait se battre, qu’il aimait l’excentricité et les nouvelles rencontres. Ce n’étaient pas des choses très dures à deviner, quand on faisait un minimum attention à lui. – Ce qui entre nous, était facile.

Hebbi. Si Lynde avait attendu un tout petit peu plus, il l’aurait appris au conseil, le yajuu de quelqu’un n’étant pas une chose difficile à obtenir. Intéressant. Très intéressant. Il n’en avait plus côtoyé depuis.. depuis.. longtemps. Oui, longtemps, tout simplement. Ne rentrons pas dans les détails. Même si le guépard se doutait que son interlocuteur était déjà au courant du type de sa transformation, il fit apparaître des griffes, ainsi que le début d’un visage félin. Inutile d’aller plus loin, cette démonstration n’avait été faite que pour confirmer l’information sur son yajuu.

« Le prince est un serpent ? Dangereusement mortel. »

Maintenant qu’il savait cela, Lynde ne voulait pas en savoir plus. Cette seule découverte était déjà bien assez importante. Il aurait pu être mortel ou quoi que ce soit d’autre, en réalité, le blond s’en fichait.

Le prince sortit une bille. A ce moment, jamais l’étudiant n’aurait deviné dans quel état ce petit truc rond allait le mettre. Jusque-là, il ne s’était pas énervé. Il s’était simplement amusé. En cherchant un moyen de fâcher Shion par exemple. Mais il n’y était pas arriver, malgré tous les pièges qu’il lui avait tendus. Alors... Pourquoi ?

Pourquoi ?

POURQUOI ?

Cette partie de son histoire devait rester enfouie. Personne ne devait savoir qui il était. Il avait trop honte. Sa famille avait vendu des armes aux rebelles, c’était de sa faute si le pensionnat japonais était tombé. C’était de sa faute si des gens étaient morts. Ils n’en pouvaient plus. Il évitait tous les anciens pensionnaires japonais. Il ne voulait pas qu’on le reconnaisse. L’homme qui s’était enfui lâchement, laissant la mort frappé à Pheobe. Voilà ce qu’il était. Voilà ce qu’il était devenu. Il voulait enlever cette part de lui, à tout jamais. Les reproches des japonais étaient bien trop présents. Oh, ils ne savaient pas ce que les Kazama avait fait. Mais Lynde pouvait lire la tristesse sur leur visage. Et celui lui suffisait. Lui enfonçant un peu plus le couteau dans le cœur à chaque fois.

Il se décomposa. Blanc. Ses mains s’agrippèrent à la table, essayant de le retenir à la réalité. Ses yeux étaient grands ouverts, fixant Shion, sans le reconnaître pour autant.

Haru. Il ne voulait plus de ce nom. Lynde, appelez-le Lynde. Lynde Jefferson Evens. Sa vraie identité fabriquée de toute pièce, qu’il avait appris à adopter, avec difficulté dans un premier temps, avant qu’il ne se transforme complètement en Lynde, lorsqu’il avait appris les nouvelles.

Des poignées entières de secondes passèrent avant que l’étudiant ne réalise ce qu’il venait de se passer, d’autres passèrent encore avant qu’il ne réagisse. Enfin, il se leva tremblant, et exécuta une révérence.  

« Haru, pout te servir.  »

Sa réaction était plutôt étrange, comparée à ce qu’il venait de se passer. Elle était peu crédible. Comment espérait-il faire gober ça au serpent ? Trembler puis faire une courbette. Il n'y avait rien de commun. Mais tant pis. Le jeune homme priait pour que Shion n’ai jamais entendu parler de son vrai nom de famille. Kazama. Dirigeant la fabrique mondiale d’arme Kazama. La plus grosse. La plus importante. S’il était éloigné du monde des affaires, et surtout des actualités qui remontaient à plus de 3 ans, il n’y avait pas de risque. En effet, son nom n’était associé à la fabrique que dans les journaux de l’époque, relatant les meurtres de ses parents et de sa famille. Sinon.. s’il était un lecteur averti à la mémoire sur-développé.. Adviendra ce qui devait advenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rebelle

avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 20

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Hebi (serpent)
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Ven 19 Juil - 4:35



Le Chiita veut me servir ?

Haru... Ce nom raisonnait encore dans sa tête, mais aussi cette scène où l'on voyait des gens habillés en style victorien. Tous portait un masque, mais ce souvenir visait surtout le blond en général, les autres étaient presque flou. L'utilité qu'il recevait cette vision comme un souvenir lui permettait de s'en remémorer. Illya avait vraiment un pouvoir terrifiant... A ce moment même, il était possible qu'elle soit en train d'observer les deux Princes. Et dire que cette fille lui avait donné un objet pour l'aider. Elle devait avoir quelque chose derrière la tête pour vouloir aider celui qui était responsable de la mort de son cousin. Ou sinon elle voulait voir un pensionnat finir en ruine comme le précédent.

Bref, Shion n'avait point fait attention à Lynde. Il était beaucoup trop occupé à réfléchir, mais quand il posa ses yeux sur le chiita, celui-ci était pâle et le fixait avec de grand yeux. Cette tête était à la fois flippant et amusant. Flippant, car personne n'aimerait qu'une personne devienne ainsi à cause de vous, et amusant, car on avait l'impression qu'il avait vue un fantôme. Enfin il allait bien arrêter de faire cette tête un moment non ? Euh... Le Président avait l'air vraiment marqué à cause du nom qui était prononcé par le Prince Charmant. Il faisait la même tête pour un très long moment. Le jeune Konose patientait paisiblement. Lui seul pouvait revenir à la réalité, mais il n'avait pas l'air de vouloir réagir pour un moment. Heureusement que les serpents étaient patient. Normalement pour attendre leur victime, mais même si le blondinet n'était pas la victime du rebelle, celui-ci se devait attendre.

Durant ce temps, l'adolescent s'occupait gentiment. Il s'essuyait avec une serviette pour enlever le peu de nourriture qui lui restait. Après cela, le jeune blond se leva d'un coup. Il tremblait comme une feuille. L'albinos avait un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait, et dire que tout cela était causé par cette bille ou ce nom. Lynde restait debout puis fit une courbette. Son geste et ses paroles surprenaient l'hebi. Celui-ci arqua un sourcil, même s'il avait toujours l'air aussi calme. Comme tout serpent, Shion ne devait montrer aucune faiblesse, donc il restait impassible à cela.

Voir le président ainsi ne lui plaisait vraiment pas. Enfin au fond de lui si, il aimait cela, mais là il était le Prince Charmant, il ne pouvait rire face à cette réaction. Quoi que... Si, puisque l'étudiant riait légèrement face à cette réaction. Il se leva puis passa par-dessus la table, serviette en main. Le jeune homme aux yeux rouges fit en sorte que Lynde se tienne droit et non courbé. Voir le blondinet se soumettre un instant était magnifique, le rebelle avait du mal à se tenir en place. Malgré cela il continuait à jouer son rôle à cœur. Sa langue sortit de sa bouche puis arriva sur la joue du Président. L'organe rose glissa sur cette joue pour prendre le peu de yaourt qui restait sur le blond. Après cela il essuya son visage avec la serviette.

« Haru ou Lynde, je m'en fiche pour moi tu es celui que je connais. Puis ne dis plus ''pour te servir'' j'ai l'impression d'avoir un esclave ou un serviteur. »

Esclave ou serviteur... D'un côté cela lui aurait vraiment plus si Lynde le devenait. Hélas cela tacherait la popularité du Prince Charmant. Shion posa sa main sur les cheveux du chiita puis ébouriffa sa chevelure en souriant gentiment.

La bataille de nourriture avait enfin prit fin. Les pensionnaires étaient exténués et sales. L'albinos fit disparaître l'illusion sur lui et le Président puis gardait celui qu'il utilisait sur son quotidien. Il finit par regarder autour de lui en terminant ses mots par :

« Quelle pagaille ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du CE

avatar


Messages : 136
Date d'inscription : 10/07/2013

Feuille de personnage
Fiche de présentation:
Race : Chiita - guépard
Information:

MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   Ven 19 Juil - 8:59


SHION EST UN PERVERS !

Comment avait-il pu déraper autant ? Depuis le début, il était maître de la conversation, et voilà qu’il avait perdu toute crédibilité devant un seul nom. Son self-contrôle était parti, sans même qu’il ne s’en rende compte. Respire Lynde. Longuement. Voilà, c’est bien. Maintenant expire. Le blond commençait à reprendre des couleurs. Il n’aimait vraiment pas qu’on le voit dans cet état. Encore moins lorsqu’il s’agissait d’un presque total inconnu en face de lui. Et pourtant.. trop tard, le mal était fait.

Peut-être pouvait-il encore sauver sa dignité ? Difficile dans le cas présent. Surtout lorsque le prince prit « pitié » de lui. Pourquoi fallait-il toujours qu’il garde son rôle celui-là. Dans une situation pareille, Lynde avait juste besoin de calme, de silence, et éventuellement d’amis. D’amis par ce qu’il ne pouvait tout simplement pas vivre sans eux. C’était comme une.. dépendance. Etrange chose, qui l’avait fait plus d’une fois souffrir.

Mais il n’avait absolument pas besoin d’un prince charmant pour reprendre ses esprits. –Chose presque accomplie – Le geste de ce dernier vint le tirer complètement de sa mélancolie. Le serpent n’avait quand même pas fait ce qu’il avait vaguement senti ? Il n’avait pas osé ? Même si cela partait d’une « bonne intention », il détestait qu’on le touche ainsi, Shion pouvait garder ça pour ses futures conquêtes. N’ayant pas entièrement conscience de ce qu’il venait de se passer au moment où cela se passait, Lynde n’avait cependant pas relevé.

Lorsque le chiita avait fait une courbette, c’était uniquement pour éviter de faire pire. Et voilà que l’autre étudiant l’avait compris complètement autrement. Situation plutôt comique. Le chiita n’aimait pas obéir, comment le prince avait pu croire un seul instant que son geste était un signe de soumission ? Le président partit dans un petit rire. Il était de retour.

« Tss. Ne croit pas un seul instant que je servirai quelqu’un comme toi ! »

Même s’il le pensait sérieusement, il n’avait cependant pas employé un ton tranchant, lançant plutôt cette phrase sur le ton de la rigolade. Shion pouvait aller se faire foutre avec ses méthodes d’approche dignes d’un vrai prince charmant, il n’allait pas pouvoir compter Lynde dans ces conquêtes.

Ce dernier était en train de rire. Pas un petit rire, ni un rire de gêne, plutôt un vrai rire. Comme s’il venait d’apprendre une vérité assez ridicule.

« C’est comme ça que tu t’y prends pour avoir autant de filles à tes pieds Shion ? Essaye parfois de changer tes méthodes. »

Lynde fini par sourire. Autant rester sur une bonne note pour la fin.

« Ça ? Les surveillants vont rappliquer d’une minute à l’autre. Ils vont chercher le responsable, ou alors punir tout le monde. Si tu ne veux pas être retenu plus longtemps, je te conseille de partir. »

Comme si cela avait été un signale, plusieurs membres du C.E vinrent à leur table. Le président soupira, il était temps de partir pour la réunion. Il allait encore devoir se concentrer pendant une heure.  Fatiguant. Trop fatiguant. Malheureusement, celles-là, il ne pouvait les sécher.

« Une dernière chose. Certaines préfèrent le style mauvais garçon. Tu auras du mal si tu agis comme à l’accoutumé. »

Plutôt une boutade qu’un vrai conseil. Il laissa le prince seul, et entouré de ses acolytes, parti d’un pas décidé, presque royal. Cela était devenu une habitude lorsqu’il marchait avec eux. Le groupe du C.E était tellement.. puissant, que tous le monde les laissait passer. Voilà d’où le président tirait le surnom « prince », bien qu’il n’en soit un d’aucune sorte.


[FINII !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les deux Princes du pensionnat [Pv: Lynde J. Evens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Phoebe :: Salle de repos :: Archives :: RPS Terminés-